Formée à la Sorbonne dans la plus pure tradition de l'histoire de la philosophie, ma méthode d'enseignement est une ré-élaboration de la philosophie antique classique (en particulier des œuvres de Platon et d'Aristote).

Je m'attache à enseigner la philosophie de façon concrète et accessible.

Quand on met les "lunettes" de la philosophie, tout devient philosophique!         C'est cet état d'esprit que je propose à mes étudiants d'acquérir.

Quand on met les "lunettes" de la philosophie, tout devient philosophique!

C'est cet état d'esprit que je propose à mes étudiants d'acquérir.

Les ateliers s'articulent la plupart du temps autour de textes non philosophiques, comme par exemple des citations, des proverbes, des interview d'économistes, de scientifiques ou d'entrepreneurs, bref, sur des contenus comme vous pouvez en lire tous les jours dans les médias! Cette approche permet de rendre plus concrets les textes de philosophie classique, qui restent la base des analyses proposées aux étudiants.

Durant les ateliers, les étudiants réalisent de courts exercices d'analyse visant à acquérir les

3 compétences clés du regard philosophique

méthode, dynamique et éthique de l’intelligence

1. Méthode

C'est la gymnastique de l’esprit. Elle permet d'être pertinent dans l'analyse.

On travaille l'acuité et l'agilité intellectuelle: construire/déplacer des problèmes, changer/déconstruire des points de vue, développer/affiner l’esprit critique, s'entraîner à argumenter pour et contre, nuancer le jugement, synthétiser ses idées, etc…

2. Dynamique

C'est la respiration des idées. Elle permet d'être créatif dans la pensée.

On suscite/cultive le plaisir de jouer avec les idées : construire une dynamique de questionnement - rebonds, transitions..., cultiver l'ouverture d'esprit et la transversalité - naviguer entre philosophie, économie, sciences, pop culture, littérature..., mais aussi intégrer avec humilité et humour les limitations de l'esprit humain (relativisme, erreurs, absurde…) qui font tout le charme de notre condition!

3. Éthique

C'est la boussole de la pensée. Elle permet de ne pas perdre de vue sa vocation de sens.

On acquiert une exigence d'intelligence par rapport aux valeurs, en particulier celles de bien ou de bonheur: comprendre le lien fondamental entre pensée et action, identifier les valeurs à l’œuvre dans les pensées étudiées et questionner leur mise en cohérence avec les actes.